Artisan’Art. Les cartons d’Élise

Artisan’Art. Les cartons d’Élise

 

Des cartons de toutes les couleurs, aux formes différentes, voilà les créations d’Élise Le Moullec.

Avec des cartons, elle fabrique des meubles ou des objets uniques en leur genre. Élise Le Moullec est cartonnière, artisan en gainerie. Elle expose et vend ses créations sur les marchés artisanaux. Ce week-end, elle sera à Artisan’Art.

Élise Le Moullec est cartonnière. Elle vend ses créations toute l’année sur les marchés artisanaux. Elle sera présente à Artisan’Art, l’événement organisé par l’association Kuzul skoazell Diwan Kastellin, qui aura lieu cette année à l’espace Coatigrac’h, aujourd’hui et demain, pour la 11e année consécutive. Elle fabrique des objets et des meubles en carton, uniques en leur genre. Elle a créé son entreprise, Cartonnage Duboudumonde, en 2011. « Je fabrique toutes sortes d’objets et de meubles en carton », résume la Châteaulinoise pour simplifier.

Le « gaisnier » un vieux métier français


Car ce métier, la gainerie, est l’art de fabriquer des gaines, écrins, fourreaux d’épées, des boîtes, des portefeuilles ou des coffres. L’artisan en gainerie est nommé le gainier, du vieux français « Gaisnier », étymologiquement du mot « gaine » du fait de la gaine d’épée en cuir. Faute d’épées à gainer, le métier a évolué. Plateaux, boites à thés, coffrets, carnets et même des marques pages magnétiques, une innovation, la liste est longue des réalisations qu’Élise Le Moullec recouvre de papier japonais en fibre de mûrier, de papier népalais fait à la main, de cuir ou de simili. « Les papiers sont soit vernis, soit cirés pour les imperméabiliser afin qu’ils ne se décolorent pas », indique-t-elle.

 

 

Des modèles uniques copiés


Elle fabrique également des présentoirs pour les professionnels, des écrins pour les joailliers. « J’ai créé plusieurs modèles », ajoute-t-elle en montrant quelques écrins en forme de pyramides. Des modèles copiés, après avoir été vus sur son site internet. « Je pourrais déposer ces créations à l’INPI, mais cela coûte environ 200 € pour un modèle. Alors je ne mets plus de photos de mes nouveautés sur le site… ». Son atelier regorge de grandes feuilles de carton de différentes épaisseurs, de toutes sortes de papiers. « Certains sont très compressés, ce qui leur confère une excellente rigidité », précise-t-elle. Une rigidité qui autorise la fabrication de meubles. « J’en fais uniquement sur commande, principalement pour les professionnels ». Pour travailler le carton, la créatrice utilise des outils proches de ceux des tapissiers : cutter ergonomique, gabarit d’angle, règle d’encadreurs, plioir, pavé de lissage, etc.

Pratique 
Élise Le Moullec. Contact : courriel, cartonnageduboudumonde@sfr.fr ou tél. 06.64.92.99.21. Elle sera présente à Artisan’Art, aujourd’hui, de 14 h à 19 h, et demain, de 10 h à 18 h. Tarif : 2 €, à partir de 12 ans. Le billet est valable pour les deux jours.

Lire l’article sur le telegramme

Laisser un commentaire